Le 21 septembre 2017 (Toronto, Ont.)

Une enquête d’opinion inédite indique que les Canadiens ont une bonne idée de ce qu’il faut faire pour enrayer le problème du texto au volant.

Au lieu de miser sur la pression des proches ou les opérations policières, la majorité des répondants au récent sondage d’Aviva Canada pensent que seule une technologie qui empêcherait l’utilisation du texto et d’autres fonctions de messagerie au volant pourrait régler la situation et rendre les routes plus sûres.

La distraction au volant tue. De fait, elle tue davantage de Canadiens sur nos routes que la conduite avec les facultés affaiblies. Selon les statistiques de la GRC, dans 4 collisions sur 5, le conducteur avait détourné son attention de la route seulement trois secondes avant l’impact.

Aviva lutte contre la distraction au volant depuis un bon moment déjà. L’entreprise a lancé la campagne Roulons autrement en 2015. Cette année, elle a redoublé d’efforts en misant sur la campagne #avivayolo contre le texto au volant (https://avivayolo.com).

Dans le cadre du sondage de cette campagne mené par Pollara Strategic Insights, 1504 Canadiens ont été joints entre le 8 et le 13 août derniers.

Une majorité écrasante des répondants (95 %) disent que les conducteurs qui textent au volant leur inspirent un sentiment d’inquiétude. Au total, 88 % des Canadiens disent avoir déjà vu quelqu’un texter au volant alors qu’ils sont seulement 22 % à admettre avoir eux-mêmes texté au volant.

« Pour la première fois, nous voyons que les Canadiens ne croient pas que la pression sociale et la stricte application des lois suffiront, et ils voient en la technologie la seule solution », a déclaré Greg Somerville, président et chef de la direction d’Aviva Canada.

Les Canadiens sont conscients des efforts visant à rendre le texto au volant inacceptable socialement. Ils sont aussi conscients des amendes et des points d’inaptitude auxquels s’exposent les conducteurs fautifs. Malgré tout, seulement 48 % pensent que les amendes ont un effet dissuasif alors que 32 % estiment que la pression des proches peut contrer le phénomène.

En fait, près de 4 Canadiens sur 5 (78 %) demandent une solution technologique qui préviendrait la distraction au volant en rendant les fonctions de texto et autres fonctions de messagerie impossibles à activer lorsque l’utilisateur de l’appareil est au volant.

Cette semaine (19 sept.) marque l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité du système d’exploitation iOS d’Apple connue sous le nom de « Ne pas déranger pendant la conduite » qui permettra de bloquer les textos destinés au conducteur. C’est un pas dans la bonne direction, si on considère que près des trois quarts (73 % ) des Canadiens que nous avons sondés ont affirmé qu’ils utiliseraient un bloqueur de textos pendant qu’ils conduisent. 

#Toncellpeutattendre

  •  

À propos d’Aviva Canada

Aviva Canada est l’un des plus importants groupes d’assurance de dommages au Canada et une filiale en propriété exclusive d’Aviva plc au Royaume-Uni. La compagnie offre des produits d’assurance aux entreprises pour protéger leurs actifs ainsi qu’aux particuliers pour protéger leur résidence, leur automobile, leurs loisirs et leur mode de vie. Aviva Canada et ses 4000 employés ont à cœur de construire un avenir durable pour le bien-être de trois millions d’assurés et des diverses collectivités.

Aviva Canada, c’est aussi le Fonds communautaire Aviva, la plus ancienne compétition de financement en ligne de projets communautaires au Canada. Depuis son lancement en 2009, le Fonds a versé 7,5 millions de dollars à plus de 250 groupes communautaires et organisations caritatives des quatre coins du pays. Aviva Canada – 300 ans de bon sens et de solutions d’assurance innovantes pour tous les Canadiens

Pour en savoir plus, consulter avivacanada.com, le blogue ou les pages Twitter, Facebook et LinkedIn de la compagnie.

Communication avec les médias :

Bill Walker
Cellulaire : 416 624-3936
Courriel : bill@midtownpr.com